27 février 2011

Santa Téresa à Olbia, 64km, 605m


La belle Italie!

27 février

Notre chambre est belle, spacieuse et chaude quel bonheur car à l'extérieur, il fait froid et la pluie tombe. La journée commence superbement bien avec un beau buffet pour petit déjeuner. Je peux vous dire que l'appétit du cycliste a été bien rassasié. Le départ est donné et à notre grand étonnement il ne pleut plus. YES! Nous roulerons sur la E155 toute la journée. À première vue, la Sardaigne est bien mois pentue. Les reliefs sont, oui fortement vallonnés mais rien qui ressemble à la Corse.

De Santa Teresa à Olbia 2011-02-27

26 février 2011

Propriano à Bonifacio, 66km, 865m

Brrr, il fait froid!

26 février

La nuit fut fraiche même en Corse. La tente est aussi gelée que nous. La condensation s'est même transformée en glace sur le plafond intérieur. Brrr. Bon, hier nous n'avons pas vu d'épicerie avant la fin de journée ce qui veut dire que nous n'avons rien pour le petit-déjeuner.
De Propriano à Bonifacio 2011-02-26

25 février 2011

Ajaccio à Propriano, 78km, 1026m

L'île de beauté

25 février

Un nouveau paysage à notre réveil ce matin. La Corse et ses montagnes, certaines vertes et d'autres blanches. Oui, oui, les montagnes sont assez hautes en Corse pour qu'il y ait de la neige et certaines sont même éternelles. Le soleil est radieux, qu'est-ce qu'on avoir une belle journée.

24 février 2011

Marseille à Toulon, 67km, 800m

Au revoir et merci

24 février

Imaginez-vous donc que la compagnie de ferry est en grève depuis presque un mois et il n'y a aucun départ de Marseille. Il faut donc partir soit de Toulon ou de Nice! Arriverons-nous un jour à Rome?
Bref, nous partirons de Toulon et nous prendrons la route qui longe la côte et qui passe par Cassis et Bandol. Les aux revoirs sont tristes ce matin, nous étions tellement bien chez Élisabeth et Jean-Claude.

De Marseille à Toulon 2011-02-24

23 février 2011

Montpellier à Marseille, 15 km

Le doux confort...

22 et 23 février

Il pleut ce matin et nous décampons sous la pluie. Nous ne pouvons attendre, le train pour Marseille est à 9:45. Le camping n'est qu'à 3.5 kilomètre de la gare. Une chance car, nous ne serons pas trop mouillés. Le train arrive en gare, malgré le fait que nous ayons regardé le plan du train, le contrôleur nous dit que les vélos doivent être dans le premier wagon. Et, c'est non-négociable. La course folle en travers des gens commence. Pardon, excusez, tasse-toi c... Fiou! Nos vélos sont rentrés et nous voici en route pour Marseille. Deux heures plus tard, nous débarquons dans la deuxième plus grande ville de France après Paris.

De Montpellier à Marseille 2011-02-22

21 février 2011

Frontignan-Plage à Montpellier, 45km


Changement de plan...

21 février

Quel bon dodo dans un lit au chaud. Et en plus, Jeannot nous a préparer du bon café pour le petit-déjeuner. Merci encore et encore, ce fût une très belle halte dans notre périple. Au petit matin frais nous partons en direction de La Camargue. La voie cyclable est très belle et tranquille. Pous pensons aux prochaines journées, quoi faire, par où passer?
De Frontignan à Montpellier 2011-02-21

20 février 2011

Valras-Plage à Frontignan-Plage, 75 km

Merci Jeannot!

20 février

Le gros ciel gris d'hier est parti et il a fait place au grand vent. Quand nous l'avons de dos, tout va, mais, quand nous l'avons en pleine gueule, c'est dur. Notre route emprunte le réputé canal du Midi. Pour votre information, cher cyclotouriste, le canal du midi est vraiment très bien. Nous avons parcouru la distance de 15km ce qui est peu. Il faut dire que celui-ci a une longueur de plusieurs centaine de km. Par contre il n'est pas toujours en bitume. Donc, avoir des pneus un peu plus large. Sous la pluie, il y a beaucoup de trous de bouette qui ne manqueront pas de salir en totalité votre belle monture.

De Valras à Frontignan 2011-02-20

19 février 2011

Ste-Marie-Plage à Valras-Plage, 100 km

Ah! La mer...

19 février

Il faut avancer aujourd'hui si nous voulons arriver à Marseille mercredi. La route est quasi déserte en ce samedi matin, et la côte est magnifique. Comme toile de fond nous avons les Pyrénées et ses sommets enneigés. Ça fait drôle de voir des palmiers et de la neige en même temps.
De Ste Marie Plage à Valras 2011-02-19

18 février 2011

Collioure à Ste-Marie-Plage, 43 km


Notre sauveur Didier

17 et 18 février

Aie Aie Aie, c'est vraiment froid ce matin. Toute une différence avec l'Espagne qui est juste de l'autre côté des montagnes. Après seulement quelques kilomètres, nous arrêtons chez McDo pour prendre nos courriels et mettre les photos en ligne. La météo ne semble pas très favorable aujourd'hui, la pluie devrait commencer cet après-midi. À la sortie du McDo, les nuages sont présents et menaçants, il est 12h30. Nous pédalons fortement pour nous rendre le plus loin possible avant la pluie. Le vent se lève, il fait vraiment froid. La pluie commence un peu avant Ste-Marie-Plage. 
De Collioure à Sainte Marie Plage 2011-02-17


16 février 2011

Cap de Ras à Collioure, 43km, 932m


La traversée des Pyrénées

16 février

Quelle belle vue nous avons ce matin en ouvrant la tente. Le temps est clair et le soleil est bon. Nous profitons de ce bel endroit où nous sommes seuls au monde. De retour sur nos vélos, nous reprenons la route d'hier. Aujourd'hui sera sans contredit une journée de montée et de descente. Nous traverserons les Pyrénées pour retourner en France. 
De Cap de Ras à Collioure 2011-02-16


15 février 2011

Figueres à Cap de Ras, 66 km, 776m

Chambre avec vue

15 février

Ça sent le printemps ici. Les terres sont engraissées de fumier et ça sent fort! La route nous offre de très belles vues sur les Pyrénées et ses sommets enneigés. Un peu plus loin, des chevaux broutent la petite herbe fraîche du matin. Le prochain village est Roses, c'est le quartier général de plusieurs équipes cyclistes qui viennent s'entraîner pendant la saison hivernale.
De Figueres à Cap de Ras 2011-02-15

14 février 2011

13 février 2011

Santa Cristina d'Oro à Figueres, 64 km, 240 mètres


Salvator Dali

13 février

Qu'est-ce qu'on dort bien au grand air frais. Quatre degrés c'est frais, oui mais, nos sacs de couchage et nos vêtements nous gardent au chaud. Il est un peu difficile de sortir de ce cocon de chaleur. Une fois cette dure épreuve passée, nous passons à la vitesse ramasser le campement. Les premiers rayons sortent des montagnes et viennent nous réchauffer. Notre chemin se dessine à travers le léger brouillard matinal de la forêt. 

De Santa Cristina à Figueres 2011-02-13

12 février 2011

Barcelone à Santa Cristina d'Oro, 72km, 980 mètres

La Costa Brava

12 février

La Costa Brava? Oui, oui et jusqu'à Toulon où nous prendrons le ferry pour Rome. Vu que nous avions un peu de temps extra, nous avons décidé de pédaler la côte et de changer légèrement notre planification originale. Voilà la beauté d'avoir du temps. La Costa Brava, le Languedoc-Roussillon et la Côte d'Azur. Question de vous donner un peu de chaleur dans cet hiver qui est toujours trop long et froid. Donc, départ ce matin pour de nouvelles découvertes.

AVIS IMPORTANT: Pour vous chers amis et lecteurs, si vous avez des suggestions d'endroits qu'il ne faut pas manquer sur cette route ou même des amis qui pourraient nous héberger, manifestez-vous prestement!
Merci à l'avance.

De Barcelone à Santa Cristina 2011-02-12

11 février 2011

Barcelone jour 6, 0km

La nouvelle tente EUREKA

11 février

Jour de repos aujourd'hui. Décidément, la marche et le vélo ce ne sont pas les mêmes muscles. Petit train train quotidien. Vers midi nous partons avec notre nouvelle tente, la Eureka Big Horn 2Xdi, sur la plage, qui est à cinq minutes à pied de l'appartement. Il faut bien la monter une fois avant notre premier camping, question de voir si tout est correct. 
De Barcelone, j6 2011-02-11

10 février 2011

Barcelone jour 5, 0km


Explosion...

10 février

Quand nous nous levons, Xavi est déjà parti bosser. Nous avons l'appartement à nous seul. Louis fait un tour de la cuisine/salon/salle à dîner et me lâche un cri :''Lysanne! Xavi a une patte dans sa cuisine!'' Hihi! Nous en voyons tout le temps à l'épicerie mais, dans avoir une chez notre hôte c'est trop cool. Lysanne en mange une couple de tranche en préparant le petit déjeuner. 

9 février 2011

Barcelone jour 4, 16km

La première crevaison...

9 février

Bonne nouvelle nos vélos vont bien. Une fois ceux-ci récupérés, nous partons vers le quartier de Montjuic, qui est en fait le Mont-Royal de Barcelone. C'est à cet endroit qu'on eu lieu les jeux olympiques d'été de 1992. Sur les marches du musée d'art contemporain, la vue sur la ville est très belle. 
De Barcelone, j4 2011-02-09

8 février 2011

Barcelone, jour 3, 0 km

L'excentrique

8 février

Grosse journée de marche et de visite à l'agenda. Tout commence avec le fameux parc Guell, qui est patrimoine de l'Unesco. Ce fût à l'origine un développement immobilier dans les années 1900 à 1914. Les coûts du projet s'emballeront d'une manière telle que le projet a été abandonné. Il ne reste de ce projet que le parc et les deux maisons qui y furent construites. Peut-on assumer que l'architecture Gaudi n'a peut-être pas plu à certains investisseurs? La ville de Barcelone a racheté l'espace pour en faire un parc public en 1922. À ce jour, le parc est une des attractions les plus visitées de Barcelone.
De Barcelone, j3 2011-02-08


7 février 2011

Barcelone jour 2, 0km

Vive l'escalade !

7 janvier

Ce matin réveil matinal. Nous partons avec Adrien et un couple d'Écossais au monastère de Montserrat et ses montagnes environnantes. Adrien nous a très gentiment invité, et gratuitement, à nous joindre à eux pour la journée. Pour lui c'est une journée au boulot, et il doit quand même prendre soin de nous tous. Pendant que le couple ira visiter le monastère, nous, nous irons faire de l'escalade?! Le temps est gris et très brumeux à Barcelone mais, dès que nous sortons de la ville, le soleil sort et pousse tranquillement la brume. Montserrat est à 50 kilomètres de Barcelone et est un endroit des plus visités de l'Espagne. 
De Barcelone, j2, Montserrat 2011-02-07

De Barcelone, j2, Montserrat 2011-02-07

6 février 2011

Barcelone, 0km

Party à Barcelone

5 et 6 février

Après 3 heures de retard et 26 heures sur le bateau, nous voici à Barcelone. Il est proche de minuit quand nous descendons du bateau! La ville est bien tranquille à ce moment et la piste cyclable qui nous mène jusqu'à notre warmshower est sans trafic. Nous sommes heureux d'être de retour dans la civilisation. De belles rues, de beaux trottoirs, de la signalisation adéquate et surtout de la propreté. La première impression de cette ville est super et nous n'avons encore rien vu!

De Barcelone, j1 2011-02-06


De Barcelone, j1 2011-02-06

4 février 2011

Tanger à Port Tanger Med, 43km, 595m

De retour à la case départ

4 février

Avec un bon vent de l'est nous roulons nos derniers kilomètres au Maroc. La route de la côte Rifaine est superbe. Malgré la circulation, nous apprécions la vue que nous avons d'un côté sur la méditerranée et de l'autre sur le Rif. Les montées sont exigeantes, nous sollicitons le petit braquet à chacune d'elle. Ça faisait longtemps que nous l'avions utilisé. 
De Tanger à Tanger Med 2011-02-04

3 février 2011

Assilah à Tanger, 66km, 505m

Via le cap Spartel

2 et 3 février

C'est avec le petit bout du nez froid que l'on se réveille ce matin. Notre chambre est humide, nous constatons que nous sommes vraiment dans le nord. Une chance que le soleil est présent et réchauffe beaucoup le temps. Déjà l'avant-dernière journée de déplacement au Maroc. Il ne nous restera ensuite que la journée pour se rendre au port pour prendre le bateau. Après 10 semaines ici, nous sommes contents de partir. Mais, que ces semaines ont passé vite. Que de belles choses nous avons vues, que de belles rencontres nous avons faites.
De Assilah à Tanger 2011-02-02

1 février 2011

Larache à Assilah, 42 km, 316m

Une ville propre au Maroc

31 janvier et 1er février

De retour sur la N1 avec certaines inquiétudes. Va-t-il y avoir un accotement ou non? Et la réponse est oui, il y a un accotement qui commence quelques kilomètres plus loin que Larache. Nous pouvons donc rouler sans stress. La route grimpe passablement à travers les verts vallons. Les montagnes du Rif se dessinent au loin. Le ciel est bleu par endroit et noir d'orage ailleurs. Allons-nous réussir à nous rendre à Asilah sans nous faire mouiller? C'est ce que nous verrons. Au sommet de la montée, le vent vient nous donner un bon coup de main et fait grimper notre vitesse de croisière. Notre odomètre franchît les 6000km, nous avons fait à date 2354km au Maroc. Quelle réussite! 
De Larache à Assilah 2011-02-01